couv5468923

   Titre : CADRES NOIRS

   Auteur  : Pierre LEMAITRE

   Edition : Le Livre de Poche 2011

   Parution : Editions CALMANN-LEVY 2010

                 442 Pages

   Quatrième de couverture

   Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans anéanti par quatre années de chômage sans espoir.
Ancien DRH, il accepte des petits jobs démoralisants. À son sentiment de faillite personnelle s’ajoute bientôt l’humiliation de se faire botter le cul pour cinq cents euros par mois…
Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d’étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l’argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme, de ses filles et même à participer à l’ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d’une prise d’otages.
Alain Delambre s’engage corps et âme dans cette lutte pour regagner sa dignité.
S’il se rendait soudain compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limite.
Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre.

Les premières phrases

Je n'ai jamais été un homme violent. Du plus loin que je remonte, je n'ai jamais voulu tuer personne. Des coups de colère par-ci par-là, oui, mais jamais de volonté de faire mal vraiment. De détruire. Alors là, forcément, je me surprends. La violence, c'est comme l'alcool ou le sexe, ce n'est pas un phénomène, c'est un processus.

Mon avis

Dans Cadres Noirs, Pierre Lemaitre prend comme toile de fond le chômage et plus particulièrement celui des hommes en fin de carrière. Ceux qu'on refuse d'embaucher parcequ'ils sont trop âgés, ou trop qualifiés, ou les deux. Comme beaucoup, Alain Delambre refuse de se résigner à l'inaction ou aux petits boulots sans lendemains. Il travaille quelques heures par jour aux Messageries Pharmaceutiques où il trie des cartons sous la férule d'un petit chef qui le harcèle, l'humilie. Alors, quand on lui propose un emploi stable, un vrai travail, contre sa complicité dans un jeu de rôle peu orthodoxe, petit à petit il abandonne le peu d'honneur qui lui reste, son intégrité. Il est même prêt à se discréditer aux yeux de sa famille. Il est tellement aveuglé par la récompense qu'il ne pense pas un instant qu'on puisse se jouer de lui. Alors bien sûr quand il s'en rend compte, il bascule complètement et commet l'irréparable.

Pierre Lemaitre pousse à l'excès le désespoir de son héros, il nous plonge dans la réalité de l'univers de ces hommes prêts à tout pour ne pas être privés de travail et de ce fait, à leurs yeux, rejetés par la société. Pour cela, certains n'hésitent pas à travailler pour rien, à gagner tellement peu qu'ils sont obligés de vivre dans leur voiture ou à trahir leurs collègues en échange d'une promotion.

Les personnages de ce roman sont bien décrits, très vrais, très crédibles. L'auteur met son personnage principal à nu, nous dévoilant sans retenue sa psychologie, ses émotions, ses doutes et ses faiblesses, si bien qu'on ne peut pas rester insensible à sa situation et à ses décisions. On aime ou on déteste Alain Delambre. J'ai aussi particulièrement aimé le personnage de Charles, l'ami inconditionnel. L'intrigue est bien construite : le récit est partagé en trois parties : Avant (le drame), Pendant et Après. La première partie permet de bien comprendre la situation d'Alain et ses motivations et les deux autres sont plus particulièrement consacrées à l'action. De plus l'alternance des points de vue entre Fontana et Delambre permet de mieux cerner la situation.

Cadres Noirs est un bon thriller basé sur une tragédie tout à fait actuelle. Malgré une fin un peu trop tirée par les cheveux, j'ai bien aimé.

 

stars-10stars-6