couv1113168

   

    Titre :    LA JEUNE FILLE A LA PERLE (Girl with a pearl earring 1999)

    Auteur : Tracy CHEVALIER

    Traduction (américain) : M.O FORTIER-MASEK

    Edition :  FOLIO

    Parution : QUAI VOLTAIRE - 2000

                  313 pages

   Quatrième de couverture

   La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.
Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...
Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un coeur simple sacrifié au bûcher du génie.

Les premières phrases

Ma mère ne m'avait pas dit qu'ils allaient venir : elle ne voulait pas que j'aie l'air inquiet, m'expliqua-t-elle plus tard. Cela m'étonna, moi qui croyais qu'elle me connaissait bien. Au regard des personnes étrangères, je paraissait calme. Enfant, je ne pleurais pas. Seule ma mère remarquait la façon dont je contractais la mâchoire et j'écarquillais des yeux déjà grands.

Mon avis

 La Jeune Fille à la Perle c'est ce tableau de Vermeer représenté sur la couverture du livre, où l'on voit une jeune fille qui nous regarde par-dessus son épaule, la bouche entrouverte comme si elle voulait nous dire quelque chose, les yeux grands ouverts. Qui était cette jeune fille ? L'histoire n'en a pas gardé trace, mais Tracy Chevalier lui a donné un nom, une personnalité, un destin en la personne de Griet. Fille d'un artiste céramiste de Delft devenu aveugle suite à l'explosion d'un four, il lui faut assurer la survie de la famille. Elle sera placée comme servante chez le peintre Vermeer. Elle devra récurer les sols, épousseter, faire les lessives, les courses. Vermeer n'autorise que deux personnes à entrer dans son atelier : sa mère et Griet chargée de faire le ménage quotidien en ayant bien soin de ne rien déplacer, de manière à ne pas désorganiser la composition du tableau en cours. Pour la jeune fille c'est un monde inconnu qui s'ouvre à elle et malgré tout ce qui les oppose, une complicité nait bientôt entre la petite servante et l'artiste qui a vite remarqué l'intelligence, la sensibilité et le don pour harmoniser les couleurs de celle-ci. Mais sa beauté et son innocence éveille des convoitises et bientôt Vermeer va lui demander de poser pour lui.

On en sait peu sur la vie du peintre, ce qui a permis à l'auteure d'imaginer cette fiction. Elle a du certainement étudier minutieusement ses tableaux pour reconstituer au mieux l'intérieur de son atelier et de sa demeure dans son récit. On entre ainsi dans la famille du peintre, dans son atelier, à la suite de Griet. On se promène même avec elle dans certains quartiers de Delft. Tracy Chevalier nous donne aussi un aperçu de la vie dans la société hollandaise du 17ème siècle ; d'un côté la famille de Griet, pauvre et catholique ; de l'autre celle du peintre, protestante et plutôt aisée mais dont la survie est soumise aux exigences d'un riche mécène.  On comprend le choc qu'a pu éprouver Griet en devant quitter sa famille pour aller vivre et travailler dans un milieu si différent du sien, dans lequel les codes lui sont complétement inconnus.

La Jeune Fille à la Perle est un très beau roman, plein de douceur et d'émotions. Il y a très peu d'action, pas de rebondissements mais les descriptions de l'auteure nous immergent complétement dans l'histoire et même dans le tableau.

 

stars-10stars-7

 

« J'ai écrit ce livre parce que j'ai toujours été fascinée par le tableau de Vermeer, La jeune fille à la perle. À quoi pense-t-elle ? Parfois, elle semble vouloir séduire, parfois elle paraît triste. Parfois on croît qu'elle a treize ans et d'autres trente ans. Je me demandais ce que Vermeer avait bien pu dire ou faire pour qu'elle ait un tel regard. De cette interrogation est né ce roman. »                        Tracy CHEVALIER

Tracy Chevalier est née à Washington DC en octobre 1962 et vit à Londres avec son mari et son fils. Aux Etats-Unis elle a obtenu son diplôme de littérature anglaise à l'Oberline College (Ohio) et en 1984 s'est installée à Londres. Elle a travaillé comme éditeur jusqu'en 1993. Elle a ensuite obtenu un Master en écriture créative à l'Université de East Anglia à Norwich (Angleterre). Son premier roman, The Virgin Blue (Harper et Collins) sort en Angleterre en 1997. Publié en 1998, son second roman, La jeune fille à la perle, a obtenu un énorme succès de la part du public et de la critique dans les nombreux pays où il est paru.