couv61161454  

      Titre :      LA VILLA ROUGE (Murder House)

      Auteurs : James PATTERSON et David ELLIS

      Traduction : Sebastian DANCHIN

      Edition :    L'Archipel

      Parution : Aout 2017

                    472 pages

     De quoi ça parle

     Dans les Hamptons (Long Island), au 7 Ocean Drive, se dresse une impressionnante maison à la façade gothique avec une vue imprenable sur l’océan.
Mais elle est à l’abandon depuis plusieurs années et tombe en décrépitude. On la dit maudite. Il est vrai que la Villa rouge, telle qu’on la surnomme, a été par le passé le théâtre d’une série de meurtres jamais résolus.
Quand un nabab d’Hollywood et sa maîtresse y sont retrouvés sans vie, tous pensent que la malédiction frappe de nouveau.
Jenna Murphy, une ancienne flic de New York, va mener l’enquête. Elle qui, enfant, jouait sur la plage non loin de la maison, voit ressurgir en elle une terreur qu’elle croyait pourtant éteinte…
Mais la Villa rouge n’a sans doute pas encore révélé tous ses mystères… et Jenna pourrait bien en être la prochaine victime.

Ce que j'en ai pensé

Jenna Murphy, une jeune enquêtrice qui a du démissionner de son poste au NYPD, est mutée dans les Hamptons où elle a passé une partie de son enfance : son oncle, chef de la police locale, lui a donné une seconde chance. Peu après son arrivée elle est chargée de l'arrestation de Noah Walker, un homme soupçonné du meurtre de deux personnes dont son ancienne petite amie. Le drame s'est déroulé dans la Villa Rouge, une bâtisse située au bord de l'océan, inhabitée depuis la mort de son ancien occupant, dernier descendant d'une famille pour le moins étrange et inquiétante. Depuis, elle a la réputation d'être hantée. Très vite Jenna doute de la culpabilité de Noah et se penche sur le passé de cette demeure. Elle découvre ainsi que d'autres crimes y ont été commis, mais son oncle Lang, lui, refuse de suivre cette piste. Guidée par son intuition et aussi par des cauchemars dans lesquels elle évolue dans la Villa Rouge, elle va faire cavalier seul et continuer à mener l'enquête malgré l'interdiction de sa hiérarchie.

Les personnages sont bien construits, bien détaillés ; ils ont tous une part d'ombre, y compris Jenna, ce qui fait qu'on peut tous les soupçonner d'être le meurtrier. Jenna est une enquêtrice un peu atypique, elle préfère se dresser contre sa hiérarchie, quitte à être démise de ses fonctions, plutôt que renoncer à croire à ses intuitions. J'ai trouvé aussi le personnage d'Aiden particulièrement bien réussi. L'auteur nous fait faire des allers retours entre le passé et le présent : 1995, 2007, 2012, 2010......Les chapitres sont très courts, parfois seulement deux ou trois pages, ce qui donne un rythme effréné à l'action. Les rebondissements, les fausses pistes sont nombreux même si certains, répétés, sont un peu inutiles et nuisent à maintenir le suspense. Je pense notamment à ceux concernant Noah.

Par contre j'ai été assez déçue par la qualité de l'écriture - écriture ou traduction ? - avec des expressions quelque peu bizarres : (ex : Vous êtes sur de ne pas être un tueur en série rentré ? P. 311), même si mon impression s'est atténuée au fil des pages. Et j'ai trouvé que la fin était un peu rapide et pas vraiment à la hauteur du reste.

Merci à Babelio et aux Editions L'ARCHIPEL pour l'envoi de ce roman.

Ma Note : 6.5/10