couv58002344

      Auteur : Erri DE LUCCA

      Titre : LE JOUR AVANT LE BONHEUR

      Traduction : Danièle VALIN

      Edition : GALLIMARD 2010

                   138 pages

      De quoi ça parle ?

      Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre. Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur, vit sous la protection d’un concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux, attaché au bien-être du petit garçon qui grandit à ses côtés. Il lui apprend à jouer aux cartes, lui montre comment se rendre utile en effectuant de menus travaux. Mais don Gaetano possède un autre don : il lit dans les pensées des gens. Il sait par conséquent que son protégé reste hanté par l’image d’une jeune fille entraperçue par hasard, un jour, derrière une vitre au troisième étage…

Les premières phrases

Je découvris la cachette parceque le ballon était tombé dedans. Derrière la niche de la statue, dans la cour de l'immeuble, se trouvait une trappe recouverte de deux petites planches en bois. Je vis qu'elles bougeaient en posant les pieds dessus. J'eus peur, je récupérai la balle et sortis en me faufilant entre les jambes de la statue

Ce que j'en ai pensé

Le récit se situe à Naples quelques années après la guerre. Le narrateur relate l'épisode de sa vie où, jeune orphelin, il vivait sous la protection de Don Gaétano, le concierge d'un immeuble. Il évoque Naples sa ville, l'immeuble dans lequel il vit et ses occupants, la cour où il joue au football, Anna la petite fille qui l'observe par la fenêtre de son appartement. Don Gaétano, orphelin lui-même, fait office de père de substitution pour l'adolescent. C'est un homme qui a  beaucoup voyagé ; on sent qu'il a une véritable expérience de la vie et en plus il sait lire dans les pensées. Il raconte à l'adolescent les dernières années de la guerre, quand les napolitains ont libéré leur ville, lui apprend à jouer à la scopa. Ces parties de cartes sont un moment privilégié durant lesquels Don Gaétano enseigne les choses de la vie à son jeune protégé.

C'était la première fois que je lisais un livre de cet auteur et j'avais hâte de le découvrir. Malheureusement, et même si j'ai trouvé l'écriture très belle, je me suis un peu ennuyée durant cette lecture. Le récit est lent (cela ne me gêne pas) mais surtout il est plat. Il n'y a rien pour mettre en relief les élans, les émotions et les sentiments de ce jeune garçon. Même la violence est aseptisée. C'est dommage parceque, en plus de l'élégance du style, l'auteur nous offre une belle galerie de personnages (les habitants de l'immeuble), mais ils ne sont pas assez étoffés.

En conclusion, un roman d'apprentissage qui ne m'a pas séduite, mais je pense que je donnerai une seconde chance à l'auteur.

Ma Note : 6/10