couv55253597

Titre : Des Fauves et des Hommes

Auteur : Patrick GRAHAM

Edition : France Loisirs

Date de parution : 2013 (2012)

Nombre de pages : 666 pages

Nous sommes en 1931, l'Amérique toute entière et plus particulièrement le sud est mise à mal par la grande Dépression qui sévi déjà depuis plusieurs années. Comme si cela ne suffisait pas, des tempêtes de poussières se sont abattues, desséchant les terres sur lesquelles rien ne peut plus pousser. Des gens, ruinés, se suicident, d'autres meurent de faim dans la rue, ou quand ils le peuvent encore s'enfuient emmenant avec eux ce qu'ils ont pu sauver ; des flots ininterrompus de malheureux se déversent sur les routes. La Mafia et tout ce que le pays compte de politiques, de banquiers et de policiers corrompus en profite pour faire régner leur loi et saisir les terres des fermiers pour se les approprier.

Patrick Graham met en scène le destin de deux victimes de cette grande crise : deux personnages qui ont tout perdu. Après sa démobilisation, Sid l'ex Marine noir retrouve sa femme et ses deux enfants morts de faim et ses terres saisies par la Banque. Carson, une adolescente blanche, fille d'un planteur aisé voit toute sa famille et ses amis massacrés sous ses yeux. L'un protégeant l'autre, il vont s'enfuir sur les routes, en essayant de sauver leurs vies et la précieuse sacoche que Sid a volée à un banquier de la Mafia.

Ce roman est un véritable road movie, un récit d'une grande dureté qui décrit avec force cette période sombre de l'Histoire des Etats Unis. Le style de Patrick Graham est agréable, il y a du suspense, pas de temps morts, il se passe toujours quelque chose. Et c'est justement cet aspect du roman qui m'a déplu ; dès le premier tiers, j'ai ressenti une impression de "too much" : trop d'événements, trop de morts, Sid et Carson s'en sortent toujours facilement, et à force l'histoire devient peu crédible. Si ce roman fait inévitablement penser à ceux de Steinbeck ou de Faulkner, il lui manque un peu de sobriété pour que je l'apprécie. Il n'en reste pas moins qu'il est très bien documenté et que j'ai appris pas mal de choses sur cette période de l'Histoire.

Ma note plaisir : 6/10